CV — Aurore Turbiau

Aurore Turbiau

Aurore Turbiau

Contact mail : aurore.turbiau [at] gmail.com

Statut actuel : doctorante contractuelle en littérature comparée (Sorbonne Université, CRLC) depuis septembre 2018 ; chargée de cours à l’université. Membre du collectif Les Jaseuses et du groupe Philomel.

Thèmes de recherche :

  • Littérature féministe, littérature des femmes.
  • Histoire du féminisme, du lesbianisme et du queer.
  • Théories de l’engagement littéraire, histoire et théorie de la littérature.
  • Renouveaux critiques et théoriques des années 1970, Tel Quel, Nouveau Roman.

 

Travaux de recherche

Thèse

L’Engagement littéraire dans les années 1970 : féminismes de la deuxième vague

Sous la direction d’Anne Tomiche (Sorbonne Université).

La littérature féministe des années 1970, en France et au Québec, s’est en même temps investie dans les revendications politiques et dans la recherche esthétique. Parce que la littérature, la langue, la culture, ont été, selon les féministes, accaparées par les hommes depuis toujours, elles sont politiques. Il s’agit de redonner leur place à ces écrivaines dans l’histoire de l’engagement littéraire.

[Voir le projet tel que proposé en 2018 pour l’obtention d’un contrat doctoral.]

Principales écrivaines étudiées (littérature) :

  • France : Monique Wittig, Françoise d’Eaubonne, Christiane Rochefort, Hélène Cixous, Michèle Causse, Chantal Chawaf, Xavière Gauthier, Victoria Thérame, Benoîte Groult, Simone de Beauvoir, Annie Leclerc, Emma Santos.
  • Québec : Nicole Brossard, Louky Bersianik, France Théoret, Madeleine Gagnon, Yolande Villemaire, Marie-Claire Blais, Denise Boucher, Madeleine Ouelette-Michalska, Pol Pelletier, Josée Yvon, Marie Savard.

 

Articles

« (Re)Dire le pouvoir de la littérature : une mise à jour ? », Acta fabula, vol. 21, n° 5, Essais critiques, Mai 2020, URL : http://www.fabula.org/revue/document12858.php.

[À venir] « Traversées québécoises en littérature féministe : influences états-uniennes et françaises », article pour la Revue de littérature comparée, juillet-septembre 2020.

[À venir] Novembre 2020. « Le privé est politique, paradoxe littéraire : révolution et intimité chez les Québécoises Louky Bersianik et France Théoret », article pour la revue Textes et contextes, n°15.2, « Les femmes américaines entre féminisation du politique et politisation de l’intime », numéro dirigé par Christen Bryson, Elodie Gamache, Olivier Maheo et Anne-Claire Sanz-Gavillon.

[À venir] « Théories littéraires féministes des années 1970 : situer et engager l’écrit », article pour Fabula-LHT, « Situer la théorie. Pensées de la littérature et savoirs situés (féminismes, postcolonialismes) », numéro dirigé par Marie-Jeanne Zenetti et Cyril Vettorato.

[À venir] « Du récit de l’expérience vécue à l’avènement du sujet féministe révolutionnaire : parcours des subjectivités dans Les Têtes de Pioche« , article pour @nalyses, « Subjectivités engagées : quand l’intime devient politique (1976-2019) », numéro dirigé par Marie-Andrée Bergeron, Karim Larose et Jean-Philippe Warren.

[À venir] « ‘Les straights de la gang imposent leurs anomalies’ : trois récits féministes euphoriques pour ébranler la norme (Rochefort, Wittig, Yvon)« , article pour la revue TRANS-, n°26, L’Anomalie en question.

 

Communications

[Reporté] « Françoise d’Eaubonne entre essais et science-fiction : imaginaires militants ? », colloque international co-organisé par le laboratoire Figura (UQAM) et l’UMR Litt&Arts (Université Grenoble Alpes), « L’imaginaire des genres », UQAM.

Novembre 2019. « Québécoises deboutte ! : une revue pour manifester le mouvement des femmes », Colloque pluridisciplinaire du groupe de recherches sur le genre Philomel, « Le genre manifeste », Sorbonne Université.

Octobre 2019. Fiction militante, politique fictionnelle : une analyse du Brouillon pour un dictionnaire des amantes de Monique Wittig », Colloque international et interdisciplinaire Jeunes Chercheurs du LIS, « Fiction politique », Université de Lorraine. Publié ici.

Septembre 2019. « L’engagement littéraire revisité par le féminisme – une analyse de L’Euguélionne de Louky Bersianik », Congrès de la SELF XX-XXI « Modes de présence et fonctions de l’écrivain dans la cité », Université de Caen. Actes à paraître.

Juin 2019. « Libération des femmes : année zéro : fonder une légitimité de la parole politique et littéraire des femmes », Colloque interuniversitaire, « Légitimité et illégitimité de la littérature et du théâtre – Qui a le droit d’écrire quoi ? Qui a le droit de montrer quoi ? », Sorbonne Université, Sorbonne Nouvelle. Publié ici.

Mars 2019. « Revendications féministes et tentation lesbienne chez les écrivaines québécoises », Colloque « Sapphic vibes : les lesbiennes dans la littérature de la Renaissance à nos jours », Université de Haute Alsace, Mulhouse.

 

Valorisation de la recherche, vulgarisation

 

Activités universitaires

Organisation ou animation d’événements

2019-2021. Journées d’étude ou colloques :

  • [À venir] 2021. « Constellations créatrices : héritages et réseaux féminins / queer » partie 2, Montréal. Comité d’organisation du colloque pluridisciplinaire et international des Jaseuses.
  • [À venir] 2021. « Constellations créatrices : héritages et réseaux féminins / queer » partie 1, Paris. Comité d’organisation du colloque pluridisciplinaire et international des Jaseuses.
  • [Reporté] « S’engager dans l’art en féministe : théâtre, danse, performance », conférence organisée dans le cadre du Mois féministe de Sorbonne Université avec la BAFFE et Philomel.
  • 18-19 octobre 2019. « Le poé(li)tique de la prise de parole des femmes », en présence de Xavière Gauthier. Comité d’organisation du colloque pluridisciplinaire et international des Parleuses, Sorbonne Université, Sorbonne Nouvelle.

 

2019-2020. Séminaires, doctorales ou journées d’étude jeunes chercheur·ses :

  • [Reporté] « Éditer et traduire le genre », séance du séminaire annuel des Jaseuses « Représentations des féminités par les femmes* ».
  • [Reporté] 28 mars 2020. « Épinglé·es 2020 » : journée scientifique et créative organisée dans le cadre du mois féministe de Sorbonne Université.
  • Janvier 2020. Séance de travail sur « le genre », dans le cadre du séminaire du labo junior du Centre de recherche en littérature comparée (CRLC) ; documents publiés sur le carnet.
  • Septembre 2019. La Poétique du mâle de Michelle Coquillat, club de lecture des Parleuses. Compte-rendu de la séance publié sur le carnet des Parleuses.
  • Juin 2019. « La notion d’engagement littéraire : parcours français et horizons comparatistes », labo Junior du CRLC « Perspectives comparatistes sur la notion d’engagement littéraire : formes et définitions contemporaines », Maison de la Recherche de Sorbonne Université. Publié sur le carnet.
  • Juin 2019. « Voix individuelles, voix collective »». Comité d’organisation des doctorales de l’ED19, Sorbonne Université.
  • Avril 2019. « Le Sain et le Pathologique ». Comité d’organisation des doctorales de l’ED19, Sorbonne Université.

 

Fonctions institutionnelles et associatives

2019–. Membre titulaire des représentant·es des doctorant·es au sein de l’École doctorale de littératures française et comparée.

2019–. Membre du Collectif Doctoral de Sorbonne Université. À ce titre, de 2019 à 2021 : élue suppléante à la CFVU de Sorbonne Université (Commission Formation et Vie Universitaire).

2019–. Membre du collectif de jeunes chercheur·ses Les Jaseuses.

2019–. Membre du groupe interdisciplinaire de recherche sur le genre Philomel. Membre du bureau en tant que représentante des doctorant·es.

2019–. Adhérente à des associations de recherche féministe, de recherche québécoise, ou de féminisme (voir par ici).

 

Enseignement

Mars 2020. « Valeurs intersectionnelles de l’art ». Co-organisation d’une exposition étudiante pour le mois féministe de la Sorbonne ; en lien avec le TD d’histoire littéraire, rôle de conseil pédagogique et scientifique. Publication en ligne.

2018–2020. Chargée de cours de littérature comparée à Sorbonne Université. En charge de :

  • Don Juan, entre baroque et romantisme : TD d’histoire littéraire en licence 2 (2018-2020).
  • Orphée et l’orphisme dans la poésie moderne : TD de littératures européennes en Licence 3 (2019-2020).

2017–2018. Professeure de lettres modernes au lycée polyvalent Jean Jaurès de Châtenay-Malabry.

2013-2017. Professeure de cours particuliers de français.

 

Formation

2018-2021 [en cours]. Doctorat de littérature comparée, Paris. Doctorante contractuelle à Sorbonne Université.

2016–2017. Agrégation de lettres modernes, Paris. Préparation à Sorbonne Université.

2015–2016. Master Professionnel : Conseil éditorial, Paris Sorbonne. Stage professionnel : chargée de communication web.

2013–2015. Master Recherche : Théorie de la littérature, Paris. École Normale Supérieure d’Ulm, École des Hautes Études en Sciences Sociales. Recherches de M1 sur les langues étrangères dans les œuvres de Proust et de Céline. Recherches de M2 sur l’adresse et les rapports d’interlocution dans l’œuvre de Céline.

2010-2013. Classes préparatoires de lettres classiques, Paris.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search