« à psalmodier monotones engoulevents des mots toujours les mêmes qui nomment enfin »

Jusqu'ici leur action d'éclat la plus remarquée a consisté consiste

    / simple anodin exercice d'hygiène verbale dont les effets délétères sur les juchés pédonculaires restent inexpliqués /

    à psalmodier monotones engoulevents des mots toujours les mêmes qui nomment enfin les dénommant leurs organes fonctions mouvements. Ce faisant les rebelles ont découvert découvrent qu'elles n'en savent que peu ou prou sur leur nombril

    / proprement indicible puisque non dit jusqu'alors le mot dé-naturant géométrique algébrique vertical non pas tant hâtif que partial partiel /

    leur corps soumis à la montée se révélant machines d'elles inconnue et donc de tous inconnue

quoique perçue interpellée multipliée démultipliée permutée divisée extensible rétrécissable montable démontable emboîtable déboîtable

une matière-forme-composition qui va s'autodéfinissant antinomique irréconciliable.

Un cri monte des rebelles inaudible mais aussi sûr que le dessin de leurs viscères boyaux canaux et autres conduits ou tubes torturés.

A. dit que

tous les orifices de leur corps

   / hormis leurs lèvres /

   sont désormais clos sur un refus.

— Michèle Causse, L'Encontre, éditions des Femmes, Paris, 1975, p. 35-36.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search