Rédaction : distribuer les extraits/citations d’œuvres dans le plan de thèse

Très vite en passant avant de retourner rédiger (cet article et ce dont il parle, bien entendu, sont issus de quelques heures de procrastination).

J’avais parlé au début de ma thèse de la base de données que j’avais mise sur pied pour pouvoir gérer l’ampleur de mon corpus : non seulement les références et les notes que je prends (Zotero suffit pour ça globalement), mais aussi les extraits d’œuvres que je compte exploiter pour ma thèse ou pour des articles, au cas par cas. Ma base compte plusieurs milliers de citations désormais ; elle est triable par autrice, genre, nationalité, et par plusieurs dizaines de “tags” que j’y ai enregistrés. Par exemple, je peux chercher :

  • “je veux une citation de Louky Bersianik qui parle de maternité et de violence”,
  • ou “je veux une citation d’une écrivaine française qui parle de folie, ou alors de psychanalyse”,
  • ou “je veux voir tout ce que j’ai enregistré comme citations dans Les Guérillères
  • ou “trouve-moi tous les passages enregistrés où le mot théorie est utilisé”.

Bref, tout est expliqué dans l’article rédigé au début de la thèse, par ici, peu de choses ont changé depuis, ça marche bien.

Là, je rédige. Après quelques mois d’errances pendant lesquels j’ai fait d’autres choses et ai rédigé des bouts de thèse sans avoir vraiment de vue globale sur ce que je voulais montrer (bon gros marasme), j’ai désormais une vraie problématique et un vrai plan : de quoi pouvoir avancer vraiment efficacement.

Et donc : nouveaux besoins. Ça m’arrange de pouvoir directement répartir les citations dans mon plan : stocker pour plus tard, au bon endroit du plan. Ça m’arrange aussi de savoir ce que j’ai déjà utilisé, ou ce qui est déjà prévu dans telle ou telle partie. A job done 👇

Ci-dessus : faire sortir toutes les citations que j’ai prévu d’utiliser pour tel ou tel chapitre1. Utile pour faciliter la rédaction le moment venu, retrouver tout ce qui avait été stocké pour chaque chapitre — ou bien pour savoir ce qui a déjà été utilisé, selon l’avancée. Comme le reste de la base, triable en fonction du “corpus primaire” (une petite dizaine d’œuvres cœur) ou du “corpus secondaire” (tout le reste de mon objet d’étude, sur la période).

Deux critères de tri possibles : soit voir les citations qui ont effectivement été utilisées dans un chapitre, soit voir celles qui ont été stockées (utilisées ou pas). Ça n’est pas super intuitif mais comme c’est pour mon usage personnel : la colonne de “check” de gauche rempli le premier office, celle de droit le second.

Vignette attachée à une citation précise

Et ici à gauche : ce que ça donne vignette par vignette. Il y a mon code couleur pour aller vite (ici bleu foncé = corpus primaire) ; toutes les références, comme dans la base de donnée principale. L’ajout : la ligne en bas, qui me permet de voir où j’ai utilisé / prévu d’utiliser la citation.

Voilà, si ça peut éventuellement inspirer !

 

Update août 2022 : ajouté une fonction pour pouvoir faire sortir uniquement les citations stockées pour tel ou tel chapitre, mais pas encore utilisées (sinon je me noie, là c’est plus efficace.)

 

 

Update septembre 2022 :

L’avancée dans la rédaction de la thèse apporte quelques besoins nouveaux, j’ai encore un peu modifié la base.

1. J’ai pris une décision : à l’issue de ma thèse (en tout cas je croise les doigts pour que les futurs qui suivent s’accomplissent réellement), je proposerai une version démo de cette banque de citation. Une démo qui proposera différentes modélisations possibles2, et qui proposera de naviguer dans la mienne (les autres seront vides), dans laquelle je ne laisserai plus que les extraits réellement utilisés dans ma thèse (un clone numérique du squelette de thèse du coup !). Deux raisons : d’abord, pouvoir mieux faire comprendre la chose, en pratique, mettre le code à disposition pour que des programmeurs plus compétent·es que moi s’en emparent éventuellement3 ; aussi, pouvoir organiser des annexes de thèse indépendamment de l’imprimé ! Wait and see donc, je commence à réfléchir à ça, je ne le mettrai en place qu’à la condition d’avoir des vacances entre le dépôt et la soutenance.

2. Réfléchir à la mise en place de ces annexes et, en parallèle, avoir de plus fréquemment besoin de sortir des lots de citations spécifiques pour rédiger — plus précis que ceux que je tire en jouant avec mes tags ou en affichant ce que j’ai prévu pour tel ou tel chapitre, car c’est souvent trop large –, m’a donné l’envie de développer de nouvelles fonctions. J’ai désormais un panier (une variable session) : je glisse les citations dans mon panier, pour les enregistrer dans tel ou tel projet qui ne fait pas nécessairement partie du plan de thèse. Projet d’article, projet de communication, brouillon temporaire. Voilà en images ce que ça donne :

Capture d'écran d'une vignette avec ajout de la proposition panier Ce qui change, dans la vignette : le petit “+” en haut à gauche, qui permet d’ajouter une citation au panier temporaire.
Capture d'écran de la liste des projets disponibles Dans l’affichage général de la page (image en-dessous) : il s’agit de la liste des projets disponibles : triés par publications, communications et brouillons ; il est possible d’enregistrer un nouveau projet, d’en mettre un à jour en fonction du panier, ou bien d’afficher l’ensemble des extraits utilisés ou mis de côté pour tel ou tel projet.
Capture d'écran de l'affichage d'un panier plein Enfin, ce qui s’affiche quand le panier est plein : histoire de savoir où on en est, si on doit enregistrer un brouillon ou vider le panier en cours.

 

Voilà, beaucoup d’heures passées à procrastiner (mais utilement et pour mon fun, quand même). On verra si je mets effectivement la démo en place et si elle est vraiment exploitable pour des annexes pas tout à fait officielles, j’espère !

Update décembre 2023 : Litote est désormais officiellement publiée comme prototype de logiciel. Vous pouvez découvrir Litote par ici, et l’installer pour vous-même par là.

 

 

Notes :

  1. Ils ont des vrais titres mes chapitres, opératoires au moins, mais j’ai appris qu’il fallait rester discrète… []
  2. J’ai modifié la base pour deux autres projets que ma propre thèse en réalité, une fois pour Écrire à l’encre violette, une autre fois pour la thèse d’une amie. []
  3. Et il ne sera pas difficile d’être plus compétent·e que moi : la vérité c’est que je vais avoir honte de poster ce code extrêmement moche… []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Aurore Turbiau (15 février 2022). Rédaction : distribuer les extraits/citations d’œuvres dans le plan de thèse. Littératures engagées. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/oe0m


Aurore Turbiau

Docteure en littérature comparée, actuellement ATER en littérature française et études de genre (Université Lyon 2 Lumière, Passages). Spécialiste sur le sujet des littératures politiques des années 1970-1980, spécialement féministes et lesbiennes, entre la France et le Québec.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search