“j’avais le choix entre deux solutions : écrire un livre féministe ou développer un eczéma”

Comme les rats de laboratoire dont je parlais tout à l'heure, en face de cette notion révoltante j'avais le choix entre deux solutions : écrire un livre féministe ou développer un eczéma. Là encore, je n'ai pas eu d'eczéma.
Je commence demain mais j'y pense depuis longtemps ; depuis toujours sans doute. Comment peut-on être une femme ? C'est un peu Comment peut-on être Persan ? ou le Comment peut-on être Breton de Morvan Lebesque. Car la féminitude aussi est une patrie.

— Benoîte Groult, Ainsi soit-elle, Paris, Grasset, 2000 (1975), p. 34.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Aurore Turbiau (12 mai 2020). “j’avais le choix entre deux solutions : écrire un livre féministe ou développer un eczéma” Littératures engagées. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/odz4


Aurore Turbiau

Docteure en littérature comparée, actuellement ATER en littérature française et études de genre (Université Lyon 2 Lumière, Passages). Spécialiste sur le sujet des littératures politiques des années 1970-1980, spécialement féministes et lesbiennes, entre la France et le Québec.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search