« la pétroleuse était dépeinte comme une femme âgée, un air sauvage et les cheveux emmêlés »

le spectre des sorcières continua à hanter l'imagination de la classe dominante. En 1871, la bourgeoisie parisienne y retourna instinctivement pour diaboliser les communardes, les accusant de vouloir bouter le feu à tout Paris. Il ne peut, en effet, n'y avoir grand doute sur le fait que les personnages des contes macabres et des images utilisés par la presses bourgeoise pour créer le mythe des pétroleuses soit tirés du répertoire de la chasse aux sorcières. Comme le rapporte Edith Thomas, les ennemis de la Commune prétendaient que des milliers de femmes prolétariennes erraient (telles des sorcières) dans la ville, de jour et de nuit, avec des pots remplis d'essence et des affiches "B.P.B." ("bon pour brûler"), suivant sans doute les instructions qui leur avaient été données dans la grande conspiration pour réduire Paris en cendres face à l'avancée des troupes de Versailles. Thomas écrit que l'"on voyait partout des pétroleuses. Il suffisait, dans les quartiers occupés par les Versaillais, que des femmes fussent pauvres, mal vêtues, qu'elles portassent un cabas, une bouteille, une boîte à lait" pour être soupçonnées. Des centaines de femmes furent ainsi exécutées sommairement, tandis qu'elles étaient diabolisées dans les journaux. Comme la sorcière, la pétroleuse était dépeinte comme une femme âgée, un air sauvage et les cheveux emmêlés. Elle tenait dans ses mains le contenant du liquide qu'elle utilisait pour perpétrer ses crimes.

— Silvia Federici, Caliban and the WItch. Women, the Body and Primitive Accumulation, Autonomedia, 2004. Caliban et la Sorcière. Femmes, corps et accumulation primitive, traduit de l'anglais par le collectif Senorevo, traduction revue par Julien Guazzini, éditions entremonde, 2014, p. 333.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search