« l’aveu qu’être ‘femme’ n’est pas quelque chose qui va de soi, puisque pour en être une, il faut en être une ‘vraie' »

Avoir une conscience lesbienne, c’est ne jamais oublier à quel point être "la-femme" était pour nous "contre-nature", contraignant, totalement opprimant et destructeur dans le bon vieux temps d’avant le Mouvement de libération des femmes. C’était une contrainte politique et celles qui y résistaient étaient accusées de ne pas être des "vraies" femmes. Mais dans ce temps-là nous en étions fières puisque dans l’accusation il y avait déjà comme une ombre de victoire : l’aveu par l’oppresseur qu’être "femme" n’est pas quelque chose qui va de soi, puisque pour en être une, il faut en être une "vraie" (et les autres donc ?)

— Monique Wittig, "On ne naît pas femme" (1980), dans La Pensée straight, éditions Amsterdam, Paris, 2018, p. 56-57.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search